OpiMed - page d'accueil      Opinions médicales en ligne

Réagissez, donnez votre opinion, laissez votre contribution en remplissant notre formulaire Ecrivez sur OpiMed


RETOUR       

Tous des vendus

Immédiatement commentée par le New York Times, cette publication a eu un impact inhabituel. Cela est certainement lié à l'objet de l'étude. Analyser, peu après la mise en cause de l'indépendance des revues scientifiques, les rapports entre l'industrie pharmaceutique et les auteurs des guides et des recommandations de pratique clinique était un sujet de choix ; le pouvoir de ces publications étant proportionnelle à la large cible professionnelle visée. Cela tient plus encore aux résultats : 87 % des auteurs interrogés ont eu une forme quelconque d'interaction avec l'industrie pharmaceutique.

Parmi eux, 57 % ont bénéficié d'une aide financière pour effectuer la recherche publiée et 38 % ont été employés ou consultants d'un laboratoire. En moyenne, les auteurs sont apparus liés avec 10,5 firmes différentes. Dans chaque publication, 81 % (IC = 95 %, 70 - 92 %) des auteurs ont été en rapport avec un industriel. Toutes les recommandations, concernant sept des dix maladies analysées dans ce travail, ont eu au moins un auteur concerné. Cinquante-neuf pour cent des auteurs ont eu des rapports avec des laboratoires dont les produits ont été évalués par les directives publiées, ces rapports ayant présidé au processus de création de ces directives dans 96 % des cas. Cinquante-cinq pour cent des répondants ont indiqué qu'il n'existait pas, au sein du travail dans lequel ils étaient impliqués, de procédé formel permettant de déclarer ces rapports. Dans les versions publiées, des déclarations spécifiques concernant les interactions financières personnelles de différents auteurs avec l'industrie pharmaceutique ont été mentionnées dans deux cas seulement. Sept pour cent des auteurs ont jugé que leurs propres rapports avec l'industrie avaient retenti sur leur travail mais 19 % d'entre eux ont pensé que les recommandations de leurs coauteurs avaient été influencées.

Avec 100 réponses utilisables, concernant 37 recommandations publiées par des sociétés savantes américaines et européennes de 1991 à 1999, pour 192 questionnaires envoyés, le taux de réponse est faible. Mais les auteurs soulignent le niveau considérable d'interactions observé et préconisent, afin de mieux séparer, à l'avenir, les intérêts financiers des objectifs médicaux, un processus d'évaluation des interactions extérieures préalable à la mise en place des travaux.

Henri Gracies

Choudhry NK, et al. Relationships Between Authors of Clinical Practice Guidelines and the Pharmaceutical Industry. JAMA 2002;287:612-7.
http://jama.ama-assn.org/issues/v287n5/abs/joc11772.html

Réagissez, donnez votre opinion, laissez votre contribution en remplissant notre formulaire Ecrivez sur OpiMed

RETOUR


OpiMed - Pages professionnelles - SOMMAIRE

© MediaMed - 2838.1 page remise à jour 09 02 02