La Tribune La Tribune OpiMed - sommaire  sommaire
OpiMed
OpiMed - accueil


Un collectif "Alliance Maladies Rares"

Trente-huit associations regroupant environ 900.000 malades se sont constituées en collectif "Alliance Maladies Rares",  jeudi 24 février 2000 à Paris (AFP)

Plus de 5.000 Maladies Rares, d'origine génétique dans 80 % des cas, ont été recensées. Rares, car elles affectent seulement un petit nombre de malades, parfois moins de un par an, chaque maladie concernant moins de 30.000 personnes. Au total, elles touchent cependant 6 à 8 % de la population, soit, en France, 4 millions de personnes, et 25 à 30 millions en Europe.

Ce collectif entend agir auprès des pouvoirs publics et des laboratoires, pour influer sur les politiques de recherche et peser sur l'industrie pharmaceutique afin qu'elle consacre des fonds à ces maladies. De plus, l'Alliance se propose de rassembler les malades et les familles isolés et de mener des actions d'écoute, d'information et d'accompagnement.

HG (25/02/00)  Source AFP PhC/at

Réagissez, donnez votre opinion, laissez votre contribution en remplissant notre formulaire Ecrivez sur OpiMed RETOUR


Egalité de traitement pour les médecins à diplôme étranger

Dans un communiqué du samedi 19 février, le Comité des médecins à diplôme étranger (CMDE) basé à Rennes, demande l'abrogation de l'arrêté du 27 janvier 2000, fixant leur indemnité de garde à 1000 francs par garde contre 1513 francs pour les médecins à diplôme européen.

Les médecins, assistants et attachés, ayant un diplôme étranger (hors CEE) représentent 25% des effectifs des hôpitaux français, selon le CMDE.

"L'indemnisation des gardes prévue par cet arrêté est disproportionnée et injustifiée au regard du travail effectué par les médecins -assistants, assistants associés, attachés et attachés associés - concernés qui assurent plus de 30% de gardes dans les services de réanimation, 40% en néonatalogie, plus de 50% au SAMU et en SMUR pédiatrique et plus de 50 % aux urgences (...) nous ne pouvons pas admettre que Mme Martine Aubry, qui a quitté la réunion des ministres des Affaires sociales européens au moment du discours de son homologue autrichienne, ait cautionné un tel arrêté de nature extrémiste, xénophobe et contraire au principe d'égalité de traitement", précise le CMDE,

"Nous ne voulons pas de salaire intermédiaire", a indiqué le président du CMDE, le docteur Mohamed Ettahiri, ajoutant qu'il serait reçu 22 février par Dominique Gillot, secrétaire d'Etat la Santé et à l'action sociale.

HG (25/02/00)  Source AFP dp/cyj/bw.

Réagissez, donnez votre opinion, laissez votre contribution en remplissant notre formulaire Ecrivez sur OpiMed

le staff le staff    forum

La Tribune La Tribune OpiMed - sommaire  sommaire
OpiMed
OpiMed - accueil

RETOUR© MediaMed - 770.2 page remise à jour 03 07 02